Instinct, Tome 2.

Auteur : Vincent Villeminot
Editeur : Editions Nathan
Parution : Septembre 2011
Pages : 336


RESUME :

Il y a une métamorphose en chacun de nous...

L'Institut de Lycanthropie, caché au coeur des Alpes, accueille les humains sujets à des métamorphoses animales. C'est là que Shariff, Flora et Tim ont trouvé refuge. Mais un initié est retrouvé mort, visiblement dévoré par l'un des prédateurs de l'Institut. Deux camps s'affrontent bientôt ouvertement : ceux qui veulent vivre leur instinct animal jusqu'au meurtre, et ceux qui cherchent à le maîtriser. Dans cette lutte sans merci, Shariff Flora et Tim vont devoir se battre pour sauver leur secret, leur amour... et même leur vie.
              

CHRONIQUE :

(29 Mars 2017)


J'avais lu et adoré le premier tome d'instinct en Juillet 2015. Pourtant, pour je ne sais quelle raison (certainement le fait d'avoir plus de 300 livres dans ma PAL...), il aura fallu que le tome 2 patiente plus d'un an et demi avant que je ne le sorte. Et comme je n'avais pas enregistré de résumé, j'avais une petite crainte de ne pas m'y retrouver.

Mais la simple lecture de ma précédente chronique a suffi à me remettre l'essentiel de l'intrigue en tête, ainsi que les personnages, qui m'avaient fait forte impression.

Quelques petits rappels bien placés finissent de remettre les choses dans l'ordre. C'est donc avec clarté et joie que je me suis plongée dans la suite.

Ici nous allons suivre nos protagonistes dans une nouvelle mésaventure, dont on se rendra compte qu'elle a un lien, ténu certes, mais tout de même, avec le premier tome.

"- Que ceux qui s'y opposent lèvent la main...
PAW ! Cette fois, le coup de feu partit à un mètre au-dessus des têtes des prédateurs. Les amis de Paul Hugo se regardèrent sans rien dire. Pas une main ne bougea.
- Adopté, à l'unanimité ! Maintenant, barrez-vous."

Alors même si j'ai bien apprécié ma lecture, ce tome me semble moins captivant que le premier. On devine assez facilement les tenants et les aboutissants et j'ai (trop) vite compris qui était le traitre car ce personnage est simplement , pendant tout un moment... mis de côté. L'auteur a voulu insuffler un caractère plus sombre à ce deuxième tome, et, même si cela doit fonctionner sur le lectorat cible (jeunes et ados), je suis personnellement restée de marbre, sans frissonner une seule fois malgré les mains tranchées et les tortures.

Dommage donc, car du côté des personnages, c'est toujours aussi réussi. Le trio que forme Flora, Shariff et Tim est assez génial et tellement improbable que c'en est drôle. Shariff, toujours à fond, pousse à son paroxysme le désir de ressemble à un samouraï, quant à Flora, elle s'ouvre chaque jour un peu plus. Tim... reste Tim, il paraît d'ailleurs un peu fade dans ce tome, coincé entre une hackeuse de génie et un surdoué adepte d'arts martiaux et de philosophie.

Pour finir, je dois reconnaître que la fin amène de grands bouleversements à l'institut de lycanthropie et laisse un potentiel certain pour un tome 3 de qualité. Allez, je me suis mise au défi de finir cette trilogie en 2017, donc bon !